Partagez vos nouvelles dans Source et transmettez vos commentaires à Christina Locmelis, Gestionnaire des communications
par courriel à clocmelis@acec.ca ou par téléphone au 1-800-565-0569.  
Si vous désirez vous abonner à l'infolettre Source cliquez ici.

Article image

Un pas en avant pour l’industrie

Le gouvernement fédéral répond favorablement à l'AFGC et à d’autres parties prenantes et crée une table ronde composée de représentants de l’industrie.

 

Le 1er mai, l’AFGC a répondu à une invitation du gouvernement fédéral et participé à une table ronde de l’industrie de la construction organisée par le secrétaire parlementaire de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC). Dans une lettre datée du 16 avril 2020, l’AFGC demandait au ministre de l’Infrastructure et des Collectivités d’organiser un tel rassemblement des parties prenantes du secteur de l’infrastructure et de la construction – comme l’AFGC, l’Association canadienne de la construction (ACC) et le Conseil canadien pour les partenariats public-privé (CCPPP), de même que diverses organisations syndicales et de construction. Des représentants, dont de hauts fonctionnaires, des élus et du personnel politique de SPAC, d'Infrastructure Canada et d'Emploi et Développement social Canada (EDSC), ont également répondu à l'appel.

La réunion a permis d’échanger ouvertement sur ce qui attend l'industrie de la construction pendant et après la crise COVID-19 et a permis aux organisations soutenant l'industrie de fournir des éclaircissements et des certitudes sur la façon dont des secteurs comme le nôtre peuvent soutenir de grands projets d'infrastructure. Le président et chef de la direction de l'AFGC, John Gamble, et la vice-présidente, Martine Proulx, ont souligné qu’il faut compter sur une réserve solide et soutenue de projets pour que les investissements en infrastructure portent fruit. Les partenaires d’un projet, y compris les maîtres d’ouvrage, les concepteurs et les constructeurs ainsi que les chaînes de travail et d'approvisionnement, pourraient ainsi conserver leur expertise et leurs capacités et affecter leurs ressources de manière efficace. 

Cette table ronde a été l’occasion pour l'AFGC d’affirmer davantage son rôle auprès du gouvernement tandis que ce dernier commence à planifier la reprise économique qui suivra la période de confinement liée à la COVID-19. Les secrétaires parlementaires se sont montrés très réceptifs aux points soulevés par les participants de l'industrie et ont accueilli favorablement l’idée de poursuivre le dialogue dans un proche avenir grâce à des réunions et discussions continues. L’AFGC estime que ces réunions permettront d’aller de l’avant. Elle est heureuse d’y participer pour faire entendre la voix du secteur du génie-conseil.

Comme indiqué ci-dessus, dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir le rôle de l’industrie du génie-conseil pendant la crise de la COVID-19 et de la reprise qui suivra, le 16 avril, l’AFGC a adressé une lettre à la ministre McKenna. Cette lettre traitait non seulement de l’expertise de notre industrie, mais aussi du rôle qu’elle pourrait jouer pour aider le gouvernement à préparer un plan de relance économique. De plus, on y faisait également état de plusieurs des recommandations présentées aux ministres Morneau et Ng, à savoir :

  • o Accélérer l’injection de fonds dans des projets d’infrastructure et réaffecter sur les deux ou trois prochaines années certains des investissements en infrastructure prévus plus tard
  • o Immédiatement stimuler l’économie par l’entremise du Fonds de la taxe sur l'essence
  • o Simplifier et accélérer l’approbation de projets
  • o Investir dans les projets d’infrastructure de petites collectivités rurales

John Gamble, aux côtés de nos partenaires de l’ACC et du CCPPP, a également soulevé ces questions lors d’une réunion avec le sous-ministre de l’Infrastructure et des Collectivités. De plus, notre témoignage devant le Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie de la Chambre des communes portera essentiellement sur ces points. Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, l’AFGC poursuivra sa collaboration avec des partenaires et d’autres intervenants afin de conseiller les élus et les fonctionnaires quant à la création d’un programme souple et efficace de relance des projets d’infrastructure. 

L’AFGC a collaboré avec la Chambre de commerce du Canada et d’autres membres de la Canadian Business Resilience Alliance afin d’évaluer l’incidence des programmes d’aide économique du gouvernement sur les entreprises, et de se prononcer sur cette question. Nous avons également été en contact avec les associations représentant le secteur des ressources naturelles du Canada pour déterminer comment soutenir nos entreprises membres et leurs clients de ce secteur.

Ne manquez pas notre prochaine enquête auprès de l’industrie, qui visera à recueillir des données importantes afin d’éclairer la prise de décision du gouvernement et de soutenir notre travail continu de promotion de notre industrie.

 


Vos événements

Votre image

Votre entreprise