Association Of Consulting Engineering Compagnies|Canada
Search Member Firms Best Pratices Engineering Students The Source Newsletter The Source Newsletter The Source Newsletter The Source Newsletter

Comment les firmes de génie-conseil peuvent contribuer à l'édification d'une société durable

 

Pour réaliser des projets durables, il faudra transformer la manière dont nous appréhendons l’ingénierie, il faudra plus précisément : 

 

1. Se fixer des objectifs de conception différents

La transformation de la manière d'exécuter des projets de génie et de ses objectifs, qui avant se limitaient aux objectifs traditionnels de projet, se poursuit au nom de critères sociétaux, ce qui place l’ingénieur-conseil dans une position aussi importante que délicate : il répond directement au client au regard des coûts, de l’échéancier et du résultat final, mais aux régulateurs pour ce qui est du respect des normes et codes établis, ainsi qu’à la société dans son sens large en ce qui concerne le rendement d’un projet par rapport à des objectifs officieux de durabilité, qui sont essentiellement fondés sur des valeurs sociales.

2. Inclure officiellement l’avis et les résultats de l’examen des parties intéressées au processus de conception

  • Pour être durable, un projet doit s’intégrer à la collectivité et refléter les valeurs de celle-ci. Pour déterminer consciencieusement quelles sont ces valeurs, il faut consulter les parties intéressées et dresser des rapports.
  • La bonne attitude de la part de l’ingénieur-conseil est d’écouter et de comprendre la logique de ces divers points de vue et de travailler avec les groupes de parties intéressées pour cerner les possibilités, hiérarchiser les enjeux, établir des indicateurs de rendement et rendre compte des progrès aux parties intéressées.

3. Promouvoir l’évaluation de la durabilité comme étant une approche plus complète que l'évaluation environnementale

Il est raisonnable de penser qu’un jour, le contexte réglementaire exigera que l’on procède à des évaluations de la durabilité, au même titre que l’on procède aujourd’hui à des évaluations environnementales. Dans ce nouveau contexte, l’industrie du génie-conseil devra documenter et expliquer les décisions prises dans le cadre du projet, en tenant compte de toutes les questions abordées ci-dessus et de toute autre question soulevée par les parties intéressées en cours de route.

Il est beaucoup plus simple de prétendre que l’évaluation du rendement devrait être fondée sur les six principaux enjeux d’ingénierie, à savoir l’utilisation de l’eau, des matériaux et de l’énergie, ainsi que la protection de l’environnement, de la santé et de la sécurité, et des droits de la personne.