Association Of Consulting Engineering Compagnies|Canada
Search Member Firms Best Pratices Engineering Students The Source Newsletter The Source Newsletter The Source Newsletter The Source Newsletter

Le rôle de l'industrie du génie-conseil dans l'édification d'une société durable

 

Les ingénieurs-conseils canadiens ont une obligation éthique de relever les défis que posent le développement durable. Les ingénieurs doivent avoir une très bonne compréhension des conséquences ultérieures des activités de conception et de construction. Ils doivent aussi avoir une compréhension des enjeux et des objectifs qui relèvent principalement de l’ingénieur mais il faut ensuite qu'ils aient une appréciation plus profonde des objectifs du client et la capacité d’inclure ces objectifs dans les résultats livrables. 
 

1.  Si on ne procède pas à des changements de fond en matière d'ingénierie, la société n'atteindra pas ces objectifs en matière de durabilité.

Cela place l'industrie du génie-conseil au coeur des efforts déployés pour édifier une société plus durable.

Pourquoi? La réussite d'un projet durable repose sur l’ingénieur-conseil dans la mesure où il doit connaître les enjeux sociétaux liés à un projet, les comprendre et les intégrer à la conception du projet en faisant preuve de sensibilité et de jugement, et ce, afin de répondre aux besoins sociétaux et de respecter les valeurs sociales de la collectivité dans laquelle le projet est fait.

2. L’industrie joue également un rôle de premier plan au chapitre des mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques

La société s’attend à ce que notre industrie fournisse deux types de réponses à ce défi :

   1. Atténuation (réduction des émissions de gaz
   à effet de serre)

2. Adaptation (réduction de l’impact de conditions climatiques plus extrêmes sur l’écologie humaine)

 

D'autres défis posés par l'adaptation aux changements climatiques

L’adaptation aux réalités du changement climatique pose un nouveau défi au travail d’ingénierie. Traditionnellement, ce dernier se fonde sur les données environnementales historiques d’un site. Or, dans le contexte des changements climatiques, il faut désormais s’appuyer sur des prévisions climatiques, ce qui, en tout cas jusqu’à présent, est beaucoup moins sûr et beaucoup moins précis pour le travail de conception d’un ouvrage.

Par conséquent, des facteurs de sécurité accrus seront requis sur les nouveaux projets pour atteindre le même degré de sécurité que sur les projets antérieurs, et les projets coûteront plus cher que par le passé.