À la défense du libre-échange

L’AFGC défend vigoureusement le principe du libre-échange. Nous estimons en effet que le libre-échange est absolument essentiel afin créer un climat d’affaires permettant à nos membres de prospérer et de contribuer à l’édification d’un Canada encore meilleur. Le libre-échange sert également les intérêts de nos clients et de l’économie canadienne.

Dans le cadre de la renégociation de l’ALÉNA, nous avons présenté les messages clés suivants au gouvernement du Canada :
 

  • Nous appuyons énergiquement le gouvernement dans l’action qu’il mène pour renégocier efficacement l’ALÉNA, mais nous croyons également qu’il est urgent de mettre fin au climat d’insécurité commerciale.
  • Le gouvernement doit travailler avec les parties intéressées pour s’assurer que le régime réglementaire canadien est solide, clair et efficace, et que le Canada offre un environnement d’affaires concurrentiel.
  • Le Canada doit adopter une approche stratégique pour investir dans des infrastructures favorisant le commerce, afin que nous puissions avoir plus facilement et rapidement accès à nos marchés.
     

Pour atteindre ces objectifs et pour aider le gouvernement fédéral à renégocier l’ALÉNA de manière satisfaisante, l’AFGC s’est officiellement jointe à la Coalition pour le commerce libre, une initiative importante en cette période unique d’incertitude commerciale. L’AFGC a pris cette décision en raison des difficultés entourant la renégociation de l’ALÉNA et des répercussions qu’auront les droits de douane américains sur tous les domaines du génie et sur l’économie canadienne en général.

Orchestrée par la Chambre canadienne de commerce, un partenaire important de l’AFGC, la Coalition pour le commerce libre s’est donné la mission suivante :
 

  • Plaider en faveur d’un commerce plus libre en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde;
  • Bâtir et partager l’argumentaire en faveur d’un accord de libre-échange nord-américain modernisé qui fera croitre nos économies et nous rendra compétitifs à l’échelle mondiale.
     

La Coalition a aidé les organisations à se mobiliser à l’échelle locale, provinciale et fédérale en vue de promouvoir des échanges plus libres en Amérique du Nord et dans le monde, et de veiller à ce que la renégociation de l’ALÉNA favorise la prospérité économique du Canada, des États-Unis et du Mexique.

 

« Grâce aux organisations membres de cette vaste coalition qui ne cesse de croître »  a déclaré à ce temps John Gamble, président et chef de fil de l’AFGC « nous revendiquons un Accord de libre-échange nord-américain moderne et avantageux pour toutes les parties. Cet accord doit favoriser la croissance de notre économie et nous permettre d’être concurrentiels sur la scène mondiale. »

 

L’AFGC est fière de s’être jointe à cette alliance importante qui s’est emploiée à défendre le libre-échange. 

 

Une entrevue avec John Gamble sur Daily Commercial News' The Construction Record Podcast: Apprenticeship ratios, federal prompt payment and NAFTA (John Gamble présenté aux 10 minutes et 30 secondes).

Communiqué de presse