Sélection basée sur les compétences

Sélection basée sur les compéetences

Qualifications, expérience et compétences = Valeur ajoutée pour les clients

À PROPOS DE LA SBC

La SBC (sélection basée sur les compétences) est une pratique exemplaire reconnue à l’échelle internationale pour la passation de marchés de services professionnels en génie. Il s’agit d’un processus systématique et transparent permettant de sélectionner les firmes de génie les plus compétentes pour réaliser toutes sortes de projets. Ce processus protège l’intérêt public pendant tout le cycle de vie d’un projet, y compris la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et même la modernisation ou la mise hors service.

  • Retenir la bonne équipe pour le bon projet
  • Établir et respecter des calendriers et des budgets réalistes
  • Diminuer les coûts du cycle de vie d’un projet
  • Réduire au minimum les ordres de modification et les litiges
  • Obtenir un meilleur rapport qualité-prix pour les contribuables
  • Promouvoir de meilleures relations d’affaires entre les parties
  • Offrir un meilleur service, une meilleure qualité et un meilleur rapport qualité-prix pour les clients

Notre objectif est de faire en sorte que cette approche devienne pratique courante au Canada

COMMENT FONCTIONNE LA SBC?

La SBC est une pratique exemplaire dans le contexte des infrastructures de base

  1. ÉMETTRE UNE DEMANDE DE QUALIFICATIONS
    Décrire la portée générale des services dans le cadre du mandat
     
  2. ÉLABORER LE CAHIER DES CHARGES
    Définir la portée générale des services, les critères d’évaluation et les notes de pondération
     
  3. DEMANDER DES PROPOSITIONS À DES CONSULTANTS PRÉSÉLECTIONNÉS
    Obtenir des renseignements détaillés du mandat
     
  4. ÉVALUER ET CLASSER LES PROPOSITIONS
    Évaluer et classer les consultants, effectuer des vérifications des références et présélectionner trois consultants
     
  5. DÉFINIR CONJOINTEMENT LA PORTÉE DES TRAVAUX AVEC LE CONSULTANT PRIVILÉGIÉ
    Communiquez avec la firme la mieux classée et négociez la portée définitive des services
     
  6. NÉGOCIATION DES HONORAIRES
    Une entente est conclue entre le client et le consultant, en fonction de la portée des services qui a été convenue
     
  7. OCTROI DU CONTRAT EN FONCTION DE LA PORTÉE ET DES HONORAIRES CONVENUS
    Finaliser le contrat de consultation officiel pour la portée convenue du projet et l’estimation des frais

QUI A RECOURS À LA SBC?

Ces exemples et ces témoignages montrent comment et pourquoi SBC fonctionne

La SBC couronnée de succès en Ontario

Fin 2014, Metrolinx, l'agence régionale de transport en commun de l'Ontario, a lancé deux demandes de propositions (DP) qui ont permis d'obtenir des services de génie en utilisant la sélection basée sur les compétences. Les projets concernaient la construction d'un stationnement sur plusieurs étages dans une station de GO Transit, juste au nord de Toronto, ainsi que l'électrification du couloir ferroviaire de GO, une partie importante du programme de trains express régionaux de Metrolinx.

Ces projets pilotes de SBC sont le résultat d'une année de pourparlers entre Metrolinx et Consulting Engineers of Ontario (CEO). La SBC a eu ses promoteurs et ses détracteurs. Ces derniers s’inquiétaient de la manière dont le conseil d’administration et le public en général percevraient le fait que l’on ne retienne tout simplement pas le prix le plus bas, et des conséquences que cela pourrait avoir. Mais CEO a constaté que, de son propre aveu, Metrolinx désirait prendre une décision fondée sur des données probantes. Dans sa tentative de convaincre les décideurs, CEO a donc remis à l'agence toutes les études sur la SBC et a organisé une rencontre avec Jennifer Enns, directrice des services de génie et d'énergie de la Ville de Calgary, une administration qui utilise avec succès la SBC depuis un certain temps. Cette réunion, ainsi que la documentation des demandes de propositions fournie par la ville, ont incité les décideurs à aller de l'avant. Metrolinx s’appuiera sur ces projets pour mesurer l’efficacité de la SBC. Si les résultats sont positifs, d'autres projets seront mis en œuvre.

Ce succès est le résultat d'une relation solide entre Metrolinx et CEO, scellée par un protocole d’entente (PE) signé en avril 2014. En vertu de ce protocole d’entente, le Joint transit Engineering Council, réunissant CEO et Metrolinx, agit comme tribune de discussion et de consultation sur des questions d’intérêt commun. Lorsqu’il est question d’autres méthodes d’exécution, on s’interroge toujours pour savoir si la sélection basée sur les compétences est compatible avec ces méthodes.

Lorsque CEO rencontre d’autres organismes publics et d’autres municipalités, elle souligne la clairvoyance de Metrolinx, et son engagement à miser sur la SBC. Étant donné qu’un organisme aussi prestigieux s’est engagé sur cette voie, de plus en plus d’organisations sont disposées à en discuter. En fait, il s’agit d'une discussion sérieuse quant à ce qui est dans le meilleur intérêt de la population de l'Ontario. 

– Diane Lee, coordonnatrice des Communications, ACEC-Ontario


Cal Harrison nous parle des modifications à apporter aux demandes de propositions (DP)


Cal Harrison, consultant certifié en gestion, estime que « au Canada seulement, près de 5 milliards de dollars sont gaspillés chaque année par des architectes, des ingénieurs, des consultants en gestion, des avocats et d’autres professionnels contraints de rédiger des soumissions en réponse à des demandes de propositions (DP) basées sur le prix ». Dans cette vidéo, Cal nous explique pourquoi les demandes de propositions de services professionnels devraient être remplacées par un processus de sélection basée sur les compétences.

RESSOURCES

Liens et foires aux questions 

Publications

Infraguide : Prise de décision et planification des investissements
Les niveaux de financement actuels sont insuffisants pour répondre aux besoins dans le domaine des infrastructures, ce qui a pour « effet net » que les infrastructures se détériorent rapidement. Les représentants élus et hauts placés de l’administration municipale ont besoin d'un cadre leur permettant de faire connaître la valeur de la planification et de l'entretien des infrastructures tout en trouvant un équilibre entre les facteurs sociaux, environnementaux et économiques. Dans ce guide, vous trouverez des exemples de protocoles servant à déterminer les coûts et les avantages des niveaux de service désirés, ainsi que des repères stratégiques, des indicateurs ou des points de référence pour mettre en place une politique d’investissement et prendre des décisions de planification. 

Meilleures pratiques pour l'approvisionnement: une perspective de gestion des risques (Best Practices for Procurement: A Risk Management Perspective)
Le succès de tout projet dépend souvent de l'obtention de l'expertise technique la plus compétente, la plus expérimentée et la plus réputée. Le choix d'un ingénieur conseil est donc l'une des décisions les plus importantes qu'un propriétaire prend. Un processus de sélection transparent, équitable et ouvert est l'approche optimale pour toutes les parties impliqués dans un projet.

Une analyse des questions relatives à la sélection basée sur les compétences (An Analysis of Issues Pertaining to Qualifications-Based  Selection)
Selon une étude qui a duré deux ans, les organismes publics qui utilisent la sélection basée sur les compétences (SBC) pour passer des marchés de services d’architecture et de génie arrivent à mieux contrôler les coûts de construction et sont plus susceptibles d’atteindre un degré élevé et constant de satisfaction que ceux qui ont recours à d’autres méthodes. 

Articles

Le succès du Canada au sein du TPP nécessite une modification des pratiques d’approvisionnement (Canada’s success within TPP requires change to procurement practices)
Par Cal Harrison, The Globe and Mail

Est-ce si terrible? (How Bad Can it Be?)
Par Cal Harrison, Canadian Consulting Engineer Magazine

Contrats municipaux: le Québec sacrifie la qualité au coût (Municipal contracts: Quebec sacrifices quality for cost)
Par Linda Gyulai, Montreal Gazette

Alternatives proposées pour les systèmes d'évaluation des offres au niveau municipal (Alternatives proposed for bid-evaluation  systems at municipal level)
Par Linda Gyulai, Montreal Gazette

Modèles, guides et cours

Guide pour la mise en œuvre de la sélection basée sur les compétences
Meilleures pratiques pour sélectionner votre professionnel de la conception
(User Guide to Implementing Qualifications Based Selection - Best Practices for Selecting your Design Professional)

Un guide complet sur la manière de mettre en œuvre avec succès la sélection basée sur les compétences (SBC). Le guide fournit des explications détaillées sur la SBC, qui a été reconnue par le gouvernement fédéral canadien, le Conseil national de recherches du Canada et la Fédération canadienne des municipalités comme étant une pratique exemplaire de sélection d’un professionnel de la conception. L'une des principales caractéristiques de ce guide réside dans les nombreux modèles qu’il présente pour mettre en œuvre la SBC. Ces modèles traitent de tous les aspects, depuis la description d’un projet jusqu’à la manière de préparer une demande de qualification, en passant par l'évaluation des demandes de propositions et la sélection du consultant le plus qualifié. Télécharger le guide de l’utilisateur.


Guide de sélection basé sur la qualité (Quality Based Selection Guide)
Publié par la FIDIC (Fédération internationale des ingénieurs-conseils)
Ce guide traite des meilleures pratiques pour la sélection de services-conseils. Il explique la raison d'être de la sélection basée sur les compétences (SBC), en vertu de laquelle une firme de consultants est choisie pour réaliser un projet en fonction de ses compétences, de son expérience et d'autres attributs essentiels, ce qui conduit à la négociation d’honoraires convenus d'un commun accord pour une gamme de services donnés. Cette publication traite aussi brièvement des inconvénients des méthodes axées sur le prix et souligne les dangers qui leur sont inhérents. Le guide présente également des méthodes de négociation des honoraires qui sont raisonnables et équitables pour les deux parties. 

Trousse de sélection basée sur la qualité de l’OAA (Ontario Association of Architects Quality Based Selection Kit)
L’Ordre des architectes de l’Ontario (OAA) a mis au point une trousse de SBC afin d’orienter les clients et les maîtres d’ouvrage qui désirent choisir et retenir des services professionnels. La trousse est accompagnée de modèles de SBC, dont certains sont déjà remplis avec des exemples de réponses.

Présentation PowerPoint sur la SBC de l’AFGC 
Ce matériel a été présenté à Whitehorse par John Gamble, président et chef de la direction de l’AFGC, en février 2016. Cette présentation guide les clients et maîtres d’ouvrage qui désirent sélectionner et engager un consultant professionnel. Télécharger la présentation.

Liens connexes

QBS Canada
Cal Harrison: It’s Time for Canada to Ditch the Price-Based RFP for Professional Services and Adopt Qualifications Based Selection
Michigan QBS Coalition
QBS Wisconsin Program
The Brooks Act (USA): Federal Government Selection of Architects and Engineers
U.S. Department of Transportation: Competitive Negotiation/Qualifications Based Selection Procurement Procedure
American Council of Engineering Companies: QBS Resource Center

FOIRE AUX QUESTIONS

Que signifie le terme « portée des travaux »?
Ce terme correspond à la définition du projet et aux services qu’il faut fournir pour l’exécuter, ce qui comprend les différentes tâches. La période de négociation de la portée des travaux est également une excellente occasion de discuter d’autres manières de réaliser le projet.

Est-ce que la SBC entrave le principe de concurrence?
Non, la concurrence demeure, mais elle n’est plus axée sur le prix. Elle dépend plutôt de facteurs plus importants dans le contexte des appels de propositions, notamment des qualifications, des antécédents, des compétences et de la disponibilité des firmes.

Si l’on n’arrive pas à s’entendre pendant les négociations, que puis-je faire?
Si vous ne parvenez pas à une entente avec la firme au sujet de la portée des travaux et des honoraires, les négociations avec l’entreprise la mieux classée peuvent officiellement prendre fin et vous pouvez entamer des négociations avec la firme qui se classe au deuxième rang – et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il y ait une entente avec une firme. 

Lors d'une présélection ou d'un entretien, puis-je, en tant que client, demander au consultant de me donner un prix? 
Tant que le consultant n'est pas sélectionné pour la prestation de services et que des négociations ne sont pas entamées pour fixer les honoraires, il ne doit pas être question de prix.

NOUS JOINDRE

Vous voulez en savoir plus sur la SBC? Communiquez avec le représentant en SBC de votre région.